Cinéma, Espagne, Premios Goya !

Ce dimanche 19 Février avait lieu à Madrid la remise des « Premios Goya » par l’Académie des Arts et Sciences Cinématographiques d’Espagne. Cette cérémonie du cinéma espagnol intervient une semaine après la cérémonie des BAFTA au Royaume-Uni et une semaine avant la remise des Oscars et des Césars.

Que peut-on alors retenir de cette 26ème édition des Goyas ?

On peut déjà mémoriser le titre du film grand vainqueur de la soirée : No Habrá Paz para los Malvados de Enrique Urbizu. Réalisateur basque peu connu hors des frontières espagnoles, Enrique Urbizu a déjà une dizaine de films à son actif et a scénarisé La Neuvième Porte de Roman Polanski. Son film No Habrá Paz para los Malvados remporte six Goya au cours de la soirée, dont le Goya du meilleur réalisateur et celui du meilleur long métrage. A ce jour, le film n’a pas trouvé de distributeur en France.

Bien plus connu de nos écrans français, La piel que habito de Pedro Almodovar permet à Elena Anaya de remporter le Goya de la meilleure actrice (photo ci-dessous). Ce prix s’accorde avec la critique française qui avait vivement apprécié la prestation de la jeune actrice espagnole. Le film d’Almodovar n’est pas sans reste avec trois autres Goyas : musique, maquillage et celui de l’espoir masculin pour Jan Cornet.

Resté bien plus confidentiel mais tout de même distribué en France avec une belle campagne d’affichage dans les métros de Paris, le western crépusculaire délocalisé en Bolivie Blackthorn gagne en reconnaissance artistique. Réalisé par Mateo Gil, le film remporta 4 statuettes dont celle de la meilleure photographie. Saluons le parcours de Mateo Gil, réalisateur du film, qui jusqu’à aujourd’hui était surtout reconnu pour les scénarios de Mar Adentro, Agora et le génial La Méthode.

Au niveau international, l’académie des Goyas n’a pas oublié de récompenser le film phénomène en Argentine, distribué en France sous le titre El Chino, qui remporte le Goya du meilleur film iberoaméricano (comprendre : meilleur film tourné en espagnol hors Espagne). Cette comédie, qui met en scène la star du cinéma argentin Ricardo Darin, est actuellement à l’affiche dans nos salles françaises.

Comment ne pas conclure avec joie, sans écrire quelques lignes sur le film qui remporta le Goya du meilleur film Européen? Après 3 Golden Globes, 7 prix au Bafta et on l’espère autant d’Oscars, le film The Artist de Michel Hazanavicius remporte le prix du meilleur film Européen.

Rendez vous en fin de semaine pour la suite des aventures de The Artist. Hasta Luego !

Paul Bouchard

Le Palmarès complet des Goya est disponible sur le site de l’Académie du Cinéma Espagnol : http://www.academiadecine.com/la_academia/noticia.php?id_s=1&id_ss=42&id_noticia=591